DE | FR | EN

Film de ski Coupe du monde, le fonctionnement

Si ce n’est pas une bonne alternative aux deux jours de course: le parcours original de la Coupe du Monde, une cabane de départ, des capteurs lumineux et deux caméras constituent le cadre professionnel de la nouvelle offre «Film de ski Coupe du Monde». Elle permet aussi aux amateurs une course unique, filmée sans interruption du départ à l’arrivée. Et il est très facile d’accéder à cet événement sportif: il suffit de scanner en haut son forfait de ski et de prendre le départ. Les deux caméras filment la descente et produisent simultanément une vidéo professionnelle. Ce film de ski personnel peut ensuite être téléchargé gratuitement grâce au numéro de forfait de ski correspondant sous www.skiline.cc ou via l’application Skiline. Conseil: à regarder absolument en parallèle à la retransmission des slaloms de Coupe du Monde.

Vivre le grand classique

Transmission en direct dans 15 pays, 40 000 spectateurs sur place, 3000 bénévoles: ces chiffres traduisent bien la place que tient la Coupe du Monde au Chuenisbärgli. L’illustre histoire de ce grand classique ne s’étend pas seulement sur un demi-siècle de sport alpin à Adelboden. De nos jours, cette descente, dont le dénivelé n’est nulle part aussi raide qu’entre le Kanonenrohr et Giisbruni, laisse aussi son empreinte sur toute la zone centrale du domaine skiable. Rien que de savoir qu’on a la même neige et la même vue sur les Alpes que l’élite du slalom donne à n’importe quelle descente de l’Engstligtal une note particulière.

La prestation de pointe des pros donne surement aussi des ailes aux amateurs. Et ce, parce que la Coupe du Monde marque de plus en plus sa présence dans le domaine skiable et diffuse par là même son aura internationale. Cela commence par les grandes bannières et les grands panneaux indicateurs direction Chuenisbärgli.

Que les visiteurs soient en route sur Silleren ou sur Hahnenmoos, l’icône du skieur les envoie directement à l’endroit officiel de la course. C’est ainsi que le cirque du ski étend sa fonction centrale et sportive des deux jours de course à toute la saison. À Adelboden, si vous vous déplacez surtout aux environs de la descente de la Coupe du Monde, le forfait de zone Coupe du monde est fait pour vous. Pour un prix attrayant, il comprend toutes les remontées dans la zone Silleren-Chuenisbärgli.

Mais la descente de Coupe du monde ne sert pas uniquement d’orientation sur le terrain, elle se laisse également dévaler comme par les pros du slalom: sur le parcours original se trouve une cabane de départ que Marcel Hirscher n’a, pour une fois, pas réservé pour lui tout seul: le capteur lumineux y chronomètre également le temps pour les skieurs amateurs et deux caméras filment chaque lacet du parcours historique. D’une part les spectateurs peuvent observer la danse entre les piquets, d’autre part le film procure au skieur un public bien plus nombreux sur écran, gratuitement et pour la première fois en Suisse, sur une descente originale de la Coupe du Monde de Ski FIS.

Après la descente dans les traces des légendes du slalom, la remontée ne doit naturellement pas être en reste en ce qui concerne le beau monde du ski. C’est pourquoi chaque siège du Chuenisbärgli est orné du portrait d’un champion du monde des 50 dernières années. Quiconque prenant place ici se tient à côté de grands noms comme Pirmin Zurbriggen, Bode Miller ou Didier Cuche. Et c’est la présence de ses grands noms du ski qui font la différence après chaque lacet sur les pistes d’Adelboden.